La Cougar, Mythe Ou Réalité ?

Les semaines passent gentillement, et alors que la date forcé approche il se passe deux choses : La première est que je me rends compte que contrairement à toutes les histoires que j'avais eu depuis le commencement de mes rapports avec des mâles, lorsque je suis avec lui, je ne me pose pas de question (du genre de celles qui vous pourrisses la vie et vous pêne une relation en vous rendant presque paranoïaque) et que depuis que je le fréquente, j'ai découvert la gonzesse qui est en moi et que je n'avais jamais vraiment pu faire ressortir avant, que ce soit avec mes parents ou avec le reste du monde. Je me sens et je suis plus mature, plus épanouie aussi. La deuxième, est qu'un soir pendant que nous étions sortis boire un verre, il au-dessous-entend l'idée que je vienne le regarder quand il sera dans le Sud… (Vous connaissez l'expression avoir le souffle coupé? Et bien j'ai vraiment prit conscience de la signification de une expression ce soir-là).Le Phénomène Cougar


Ainsi, dans cet univers de l'abondance sexuelle que constitue le Web et lequel l'auteur ne cache pas le caractère misandre, le visage de la donzelle cougar occupe une place dans un espace de préférence réservé aux types (selon Kammeyer) et aux jeunes générations. Comme le fait remarquer Vincent Caradec, qui reprend les propos de Philippe Armoricain, « l'analyse des discours qui ont accompagné l'essor des nouvelles technologies de communication révèle l'exclusion constitutive” des personnes âgées » (Caradec 2012 : 35).

devant cet acharnement à me caser vite à tout prix (à croire que je mets en péril les couples des autres par ma seule innocente existence) je me suis autoproclamée cougar, ce qui m'évite le long défilé des vieux cousins germains célibataires, ancestraux collègues trois jour plaqués et autres hormis affection fixe pour la grand nombre en grosse demande sexuelle en prime (lequel le compagnon de micheline la collègue de bureau confiante, sisisi, tout y passe c'est la foire aux bestiaux ma parole), bien lourds, et laquelle je n'ai que faire parce que non j'ai pas divorcé pour devenir la mère thérésa du cul quadragénaire, navrée messieurs, ressources supplémentaires j'entends bien votre détresse mais bon voilà quoi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *